Les jeunes Méthodistes financent la lutte contre la Covid-19 grâce aux fonds issus des travaux manuels

Translate Page
Des membres de la Jeunesse Pour Christ en Centrafrique procèdent à la sensibilisation contre le coronavirus et à l’installation de dispositifs de lavages des mains au marché central de Bangui. Photo de Chancelvie Petula Dockpa.
Des membres de la Jeunesse Pour Christ en Centrafrique procèdent à la sensibilisation contre le coronavirus et à l’installation de dispositifs de lavages des mains au marché central de Bangui. Photo de Chancelvie Petula Dockpa.
En République Centrafricaine, les jeunes sensibilisent diverses couches de la population sur les mesures barrières contre le Coronavirus. Les jeunes font des travaux manuels dans des champs afin de mobiliser les fonds nécessaires devant financer ces activités de sensibilisation.

Les membres de la Jeunesse Pour Christ (JPC) et les Scouts tirent des ressources d’un travail effectué dans le champ de l’Initiative Missionnaire. 

« L’Initiative Missionnaire a une plantation de 2 hectares à sarcler que les jeunes utilisent pour réaliser leur projet. Nous avons reçu 200$ que nous avons gardés dans notre trésorerie en contrepartie du travail effectué dans la plantation, » fait savoir Cyrille Bagaza, responsable de la JPC dans la Mission Méthodiste Unie en République Centrafricaine
Grâce également aux cotisations des membres, les jeunes ont mobilisé plus de 300$ pour financer leurs activités.

« Ce montant total nous a permis de financer l’achat de 25 dispositifs locaux de lavages de mains, de savons, de 9 bouteilles de chlore, de bidon d’eau de javel et de 2036 masques fabriqués localement, » ajoute-t-il.

Pour lutter contre la propagation du Coronavirus, le gouvernement de la République Centrafricaine a pris des dispositions comme l’interdiction du rassemblement de plus de 15 personnes, la fermeture des lieux de culte, des écoles, des stades, la distribution des kits de lavage de mains dans certains services et la distribution des masques.

Selon l’Université John Hopkins, la République Centrafricaine a enregistré plus de 4 485 cas avec 55 décès.
 
Le pays étant dans une situation économique précaire suite notamment aux conflits armés qui ont bousculé la région entre 2013 et 2017, la Centrafrique dispose d’un système de santé très fragile à l’instar de plusieurs autres pays en Afrique.

Face à la gravité de l’épidémie, le Gouvernement a lancé un appel à toutes les institutions et aux citoyens pour s’investir dans la lutte contre le coronavirus.

Les leaders religieux ont répondu à l’appel en invitant les fidèles au respect des gestes barrières dans les lieux de culte.

« Nous avons acheté des masques artisanaux que nous avons distribués dans 2 hôpitaux. Nous avons placé dix sceaux à l’entrée des différentes mosquées, dix autres sceaux à l'entrée des églises, et cinq seaux à l’entrée des marchés, » fait savoir Lucien Dockpa, Surintendant du District de Bangui Est.

Abdoul Mahamat âgé 47 ans, est un Imam de la mosquée Alibabolo de Bangui.  Il pense que les jeunes Méthodistes Unis ont fait preuve d’esprit d’ouverture en faisant ce don à sa mosquée.

« C’est un geste marquant de la part de ces jeunes. Ils ont franchi la barrière de discrimination pour offrir ce don aux musulmans. Nous en sommes reconnaissants, » exprime-t-il.

Trouvée au marché central de Bangui, Cynthia Possi dit avoir constaté que les gens négligeaient les mesures barrières au niveau du marché. C’est pourquoi elle salue le fait que les jeunes aient sauvé des vies en plaçant ces seaux à l’entrée du marché. 

Docteur Konzoulou Désiré de l’hôpital de l’Amitié de Bangui estime qu’il s’agit d’une initiative que les jeunes d’autres églises doivent imiter.

« Cette Initiative est à dupliquer. Si toutes les institutions se lèvent en suivant l’exemple de ces jeunes, l’on ne parlera plus du coronavirus en Centrafrique, » pense Konzoulou.

« Les jeunes comptent continuer avec les activités de sensibilisation jusqu’à la reprise normale des activités en République Centrafricaine, » a rassuré Bagaza Cyrille.

Petula est la communicatrice de la Centrafrique. Contact Média: newsdesk@umcom.org.
Santé Mondiale
Dr. Marie-Claire Manafundu, responsable du programme de santé maternelle et infantile dans le Congo Est, sert du porridge à des enfants souffrant de malnutrition à l'hôpital Méthodiste uni d'Irambo à Bukavu, au Congo. Photo de Philippe Kituka Lolonga, UM News.

L'Église aide les enfants à retrouver la santé au Congo

Grâce au soutien du programme de santé mondiale du United Methodist Global Ministries, plus de 1 000 enfants souffrant de malnutrition se rétablissent en République démocratique du Congo.
L'Eglise
L'Evêque Unda entouré de quelques responsables laïcs et clergés après l'élection. Au premier plan à gauche, un évêque protestant. L'élection de l'évêque Unda à la tête de l'Église du Christ au Congo est un motif de soulagement pour de nombreux clergés et laïcs de l'est du Congo. Photo de Judith Osongo, UM News.

L'Evêque Unda choisi pour diriger un groupe œcuménique

Taquin : L'Evêque Méthodiste Uni a été élu président provincial de l'Église du Christ au Congo du Maniema, une union de 95 dénominations chrétiennes protestantes et évangéliques en République démocratique du Congo.
Le Conseil des Evêques
L’accès aux vaccins COVID-19 reste un défi mondial. La Wesleyan Covenant Association mobilise des fonds pour aider les délégués de la Conférence Générale en Afrique, en Eurasie et aux Philippines à se faire vacciner. Mais les évêques Méthodistes Unis et d’autres leaders de l’Église soutiennent que ce plan semble servir un groupe spécifique et non la communauté dans son ensemble. Image de coronavirus avec l’aimable autorisation du Center for Disease Control and Prevention ; image de seringue d’Arek Socha, avec l’aimable autorisation de Pixabay ; infographie de Laurens Glass, UM News.

Les évêques Méthodistes Unis et d’autres leaders dénoncent le plan de vaccination de la WCA

Plusieurs leaders Méthodistes Unis remettent en question l’éthique du plan de la Wesleyan Covenant Association visant à aider seulement certains délégués de la Conférence Générale à recevoir les vaccins COVID-19.